Quelle est la règlementation concernant l’installation d’un poêle à bois ?

Le DTU 24.1 est considéré comme le principe de la mise en place d’un poêle à bois, à granulés ou encore à gaz. Ce document normatif de référence établit les règles à respecter absolument, lors de la fabrication ainsi que l’installation des conduits de raccordement et de fumée. Effectivement, ce principe touche tous les travaux dans les vieux ou les nouveaux logements, sans oublier la restauration ainsi que le renouvellement des conduits qui sont déjà sur place.

Comment installer un poêle à bois d’après la norme DTU 24.1 ?

Lors de la mise en place d’un poêle à bois, vous devez bien fixer le conduit. La réglementation précise que le dégagement de toiture doit mesurer environ 40 cm de plus que la hauteur de la poutrelle. Si votre habitation dispose une toiture-terrasse ou une toiture versant, le conduit se mesurera 1,20 m sur le point de dégagement ou 1 m sur le piédestal si ce dernier mesure 20 cm et plus.

Vous devez apposer une plaque de signalisation tout près ou sur le débouché. Elle représente les différentes conditions de travail, suivant la norme DTU 24.1.

Les réglementations à suivre lors de l’installation d’un poêle à bois

Le règlement de l’installation d’un poêle à bois, à granulés ou à gaz indique que celui-ci doit être installé à environ 8 cm des matériaux combustibles. Cette norme préconise également la limite de la température de fumée éligible par le débouché (T 080 à T 600).

Cette plaque indique aussi l’endurance face à la pression (H pour la haute pression, P pour la faible pression et N pour le tirage naturel), la résistance aux condensats (W pour une condition humide et D pour une condition sèche), l’endurance à la corrosion (1 pour le gaz, 2 pour le gaz et le bois, 3 pour tous les combustibles), la résistance face aux feux de cheminée (0 non-résistant et G résistant).

Autres détails à connaître sur la réglementation de l’installation de poêle à bois

Quand vous avez fini l’installation, vous devez procéder à un test fumigène qui doit également effectuer tous les trois ans.

Si vous procédez à la rénovation d’un conduit existant, la norme DTU 24.1 énonce différents règlements en ce qui concerne son tubage. Pour ce faire, vous devez effectuer le ramonage, avant de procéder à l’intubation. De plus, vous devez connaître que le tubage d’un conduit doit se faire entièrement (sur toute la longueur). En effet, il est déconseillé de tuber seulement une partie de débouché.

Quelle est la puissance d’un poêle à bois ?
Quels sont les avantages d’un poêle à bois ?