Comment se chauffer au bois sans trop gaspiller ?

Le bois est une ressource naturelle cueillie dans les forêts. Son usage peut être optimisé pour effectuer un maximum d’économie. Ainsi, le bois de chauffage s’avère être une belle option pour diminuer votre facture énergétique. Découvrez alors des suggestions pour parvenir à cette fin.

Éclaircissement sur la notion de rendement

Le rendement d’un appareil de chauffage désigne la part de chaleur réelle utilisée sur la chaleur totale produite par la source de chaleur. Ainsi, deux sortes de chaleur sont observables à partir de la source :

  • Une chaleur utilisée
  • Une chaleur perdue

Par exemple, si le rendement d’un appareil est de 50 %, cela implique que la moitié de la chaleur produite est dissipée et inutilisée. Cette grandeur physique dépend des caractéristiques de l’appareil. Et c’est elle qui permet de jauger l’économie énergétique et financière liée à l’usage d’une ressource donnée.

Une option intéressante pour économiser du bois, usage d’insert de cheminée

Les inserts de cheminée sont généralement fabriqués en fonte ou en acier. Le principe de fonctionnement de l’insert est très simple. L’appareil possède deux parois dont l’une est directement en contact avec le foyer. Faite en fonte ou en acier, elle est si conductrice de chaleur que sa température est la même que celle du foyer.

L’air froid entre dans la partie basse de cette double peau. Elle se chauffe ensuite par convection naturelle. Enfin, l’air chaud est retransmis dans la pièce où est installée la cheminée. Une vitre ferme le foyer et la chaleur est aussi transférée dans la pièce par rayonnement via la vitre.

Cette structure procure à l’appareil la capacité d’atteindre près de 80 % de rendement, voire même 90 %. Et les appareils les plus récents permettent une autonomie de plus de 10 heures. Et pourtant, pour les cheminées à foyer ouvert, cette valeur ne dépasse même pas les 20 %. Et l’autonomie n’est que de 3 à 5 heures seulement.

Attention à l’humidité du bois de chauffage

Le bois de chauffage est une matière organique. Et de ce fait, il est naturellement humide. Il contient de l’eau qui empêcherait la combustion totale de la matière. Par exemple, du bois fraîchement coupé peut contenir 50 % d’eau. Lors de la combustion, cette eau empêche une bonne propagation de la chaleur. Il se crée alors un gaz appelé monoxyde de carbone.

Normalement, ce gaz est encore consommable. Mais il s’échappe vers la cheminée et constitue ainsi une énergie perdue. Ainsi, pour économiser votre bois, il est important de choisir du bois bien sec. Cela veut dire que le taux d’humidité ne devrait pas dépasser les 20 %.

Quel bois utiliser pour une bonne combustion ?
Le bois : la première énergie renouvelable